Blogue

Instagram LiveMC : ce qu’il faut savoir

Chaque jour, quelque 150 millions de personnes utilisent Instagram Stories1 , ce qui fait d’Instagram l’un des plus importants médias sociaux pour le partage de photos et de vidéos. En janvier 2017, l’application a lancé le service Instagram Live, qui offre aux utilisateurs une nouvelle façon de diffuser leur vie ou leurs expériences en temps réel.

S’il est certes amusant de capter et de partager ses perspectives, surtout sur le vif, les parents et les adolescents doivent aussi comprendre que ce qu’ils partagent pourrait être vu au-delà du seul cercle de leurs amis.

De quoi s’agit-il?

Instagram Live permet aux utilisateurs de diffuser de la vidéo en temps réel sur leur Instagram Stories. Contrairement à Facebook LiveMC et à PeriscopeMD, Instagram Live ne permet pas de second visionnement (les vidéos en direct disparaissent à la fin de la diffusion), les abonnés doivent donc regarder la diffusion au moment où elle se produit (cependant, depuis mars, les utilisateurs peuvent sauvegarder leurs vidéos sur leur téléphone à la fin de la diffusion2 ).

Les spectateurs peuvent commenter en temps réel, ou tapoter à répétition pour ajouter des cœurs (une manière de montrer qu’ils aiment la vidéo).

Quels en sont les risques?

  • Étant donné les contrôles restreints, il est impossible de savoir qui regarde. Des adultes pourraient donc regarder des enfants et s’abonner à leur chaîne.
  • L’impression d’intimité que donne la diffusion en direct pourrait conduire certains adolescents à communiquer trop de renseignements personnels. Même sans donner son nom, on peut révéler son identité ou l’endroit où l’on se trouve d’autres façons.
  • Les gens peuvent commenter pendant la diffusion, ce qui peut entraîner des commentaires inappropriés ou blessants.
  • Comme les « j’aime » représentent une validation pour l’adolescent et accroissent son statut, ils peuvent influencer ses décisions par rapport à ce qu’il diffuse.
  • Il est possible de prendre des photos, des vidéos et même de les enregistrer avec un programme tiers. Une fois sauvegardées, ces vidéos peuvent facilement être utilisées à mauvais escient pour humilier ou exploiter les adolescents.

Que peuvent faire les parents?

  • Si votre enfant a moins de 12 ans, suivez-le sur Instagram et activez les notifications. Vous serez ainsi averti lorsqu’il publie une photo ou une vidéo ou diffuse une vidéo en direct. Selon les conditions d’utilisation d’Instagram, l’âge minimum d’utilisation est de 13 ans.
  • Expliquez à vos enfants les conséquences de la diffusion en direct de comportements inappropriés. Il est déjà difficile d’effacer son empreinte sur Internet, mais ce qui est encore plus difficile, c’est de retirer quelque chose quand on le diffuse en direct au monde entier.
  • Rendez les comptes de vos enfants privés. Ainsi, seuls ceux qui suivent votre enfant pourront voir leurs images et leurs vidéos, et leurs comptes ne seront pas publics. Quand un compte est privé, les enfants reçoivent une notification lorsqu’une personne souhaite les suivre. Vous déciderez ensemble s’il est judicieux d’accéder à cette requête.
  • Souvent, les adolescents diffusent en direct le soir ou la nuit dans leur chambre quand leurs parents dorment ou ne font pas attention. Retirez les appareils de leur chambre avant le coucher.
  • Parlez à vos enfants de ce qu’ils doivent faire s’ils sont dépassés par une situation ou s’ils font une erreur. Rassurez-les en leur rappelant qu’ils peuvent TOUJOURS compter sur vous. Ensemble, vous saurez passer à travers n’importe quelle épreuve.