Blogue

fr_CA

Ouvrir le dialogue sur la cyberviolence sexuelle

Les dangers qui guettent les ados sur Internet augmentent avec l’évolution constante des plateformes numériques et l’apparition de nouvelles menaces. Parce qu’ils passent de plus en plus de temps devant leurs écrans et sur Internet, les ados sont de plus en plus vulnérables à l’exploitation et à la violence en ligne.

L’an dernier, Cyberaide.ca – la centrale canadienne de signalement des cas d’exploitation sexuelle d’enfants sur Internet – a observé une augmentation globale de 37 % des actes de cyberviolence contre des enfants1. Les auteurs de cette violence intensifient leurs tactiques de manipulation, humilient de plus en plus leurs victimes et utilisent de nombreux comptes pour harceler les ados.

L’une des tendances les plus inquiétantes que nous observons est que, très souvent, les ados ne parlent à personne de ce qu’ils vivent. Beaucoup ont peur de se faire culpabiliser, craignent de décevoir les adultes de leur entourage ou ne savent tout simplement pas où aller pour avoir de l’aide.

Il est donc extrêmement important d’apprendre aux ados à se sortir de situations difficiles en ligne et de leur dire où trouver de l’aide lorsqu’on s’en prend à eux sur Internet.

Qu’est-ce que la cyberviolence sexuelle?

Voici quelques exemples de cyberviolence sexuelle à l’encontre des ados :

  • Envoyer des images sexuelles (p. ex. cyberexhibition) ou des messages sexuels non sollicités à des ados sur Internet.
    • Les filles, en particulier, sont de plus en plus exposées à la cyberexhibition sur des plateformes comme SnapchatMD et InstagramMD. Malheureusement, cette forme de cyberviolence sexuelle s’impose de plus en plus comme la « nouvelle norme ».
  • Envoyer des demandes non sollicitées de photos et de vidéos sexuelles à des ados que l’on connaît ou pas.
    • Les tactiques de pression et de coercition se font de plus en plus agressives et sont planifiées autant par des adultes que par d’autres ados.
    • Même si l’ado connaît la personne qui lui demande des photos ou des vidéos sexuelles, ce n’est pas consensuel d’envoyer de telles images sous la pression.
  • Enregistrer des ados à leur insu pour ensuite retransmettre ou publier des images sexuelles d’eux ou menacer de retransmettre ces images.
    • Cyberaide.ca observe un recours à des tactiques de manipulation de plus en plus agressives pour pousser les ados à envoyer des images sexuelles (p. ex. poster une boîte vide au domicile d’une ado pour lui montrer que l’on sait où elle habite).

Il y a une GROSSE différence entre la cyberviolence sexuelle et l’échange consensuel d’images intimes entre amoureux. La cyberviolence sexuelle, c’est agressif, et c’est ni désiré ni sollicité.

Conseils aux parents

Il est important de prendre conscience de la dimension de plus en plus agressive de la cyberviolence sexuelle à laquelle les ados sont exposés ou confrontés. Nous préconisons notamment ce qui suit :

  • Ayez des conversations régulières avec vos ados pour les sensibiliser davantage aux dangers qui les guettent sur Internet et discutez avec eux des moyens de se sortir des situations difficiles qu’ils pourraient rencontrer. Pour lancer la conversation, inspirez-vous des mises en situation proposées dans le document PDF de Cyberaide.ca intitulé Comment parler de cyberviolence sexuelle avec des ados?
  • Intéressez-vous aux pressions sociales auxquelles vos ados font face et essayez de comprendre. Écoutez ce qu’ils ont à dire à propos des pressions exercées sur eux.
  • Discutez des problématiques entourant le partage d’images sexuelles sur Internet, notamment en ce qui concerne l’échange consensuel d’images intimes entre amoureux et la différence entre la coercition et le consentement.
  • Rappelez à vos ados que vous êtes de leur côté et que vous avez le devoir d’essayer d’empêcher qu’il leur arrive du mal. Dites-leur que même s’ils sont vraiment mal pris et qu’ils ne savent pas quoi faire, ils peuvent TOUJOURS venir vous demander de l’aide. Il est bon de rappeler aux ados qu’il y a des adultes dans leur entourage qui seront toujours là pour eux, prêts à les accompagner dans les situations difficiles.

Tout acte de cyberviolence sexuelle nécessite une intervention immédiate.
Pour signaler un acte de cyberviolence sexuelle, cliquez cyberaide.ca/signalement

Conseils pour les ados

  • Si tu subis une quelconque forme de cyberviolence sexuelle, adresse-toi à un adulte de confiance dans ton entourage. Il y en a qui ne demandent qu’à t’aider; tu n’es pas seul.e.
  • Tu peux aussi signaler tout acte de cyberviolence sexuelle à cyberaide.ca.

Vous trouverez des compléments d’information et d’autres ressources pour les familles et les ados à cyberaide.ca/cvs.

1 2021 vs 2020.